Aller au contenu

CHARTE / methodologie


drault
 Partager

Messages recommandés

Bonjour,

 

Après plusieurs agences et maintenant en collectivité, je dois refondre la charte autocad utilisé par plusieurs services.

Je suis à la recherche d'un site ou un plus largement d'un tuto sur les différentes méthodologie de création/gestion de charte pour proposer une méthode facilement réemployable.

 

J'ai déjà cette aide pour comprendre l'environnement que je connais déjà:

http://www.blog-cao.com/article/tutorial/les-calques-dans-autocad/

J'ai trouvé ce site mais je trouve que sa proposition était similaire à celle déjà utilisée:

http://fablou.chez.com/AUTOCAD/norme_layer.htm

 

J'ai déjà fait un tri sur l'actuelle concernant les calques considérés inutiles.

La demande de départ, part du fait que l'actuelle charte est une usine à gaz.

ex:

image.thumb.png.811893df0a5012ac8be802cc680247da.png

Notre charte dans excel

image.thumb.png.fc34cd9425d6eb4109704e3251e9afcd.png

Notre charte dans autocad

image.png.08334310947d3e63477c6da56c53e975.png

Belle fin de journée,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il nous faut plus de données d'entrée car la pas facile de t'aider.

Exemple par chez moi pour nommer un calque :
[A]-[B]-[C]-[D]

[A] : minimum 3 caractères avec un maximum de 5 caractères, contient la discipline (sur 3 caractères) suivi du niveau (sur 2 caractères)
[B] : minimum 1 caractères avec un maximum de 5 caractères, contient le lieu géographique (sur 5 caractères) ou "_" si lieu géographique inconnu
[C] : minimum 1 caractères avec un maximum de 8 caractères, contient le texte explicatif (sur maximum 8 caractères, "_" inclus) ou "_" si texte explicatif inconnu
[D] : minimum 1 caractères avec un maximum de 1 caractère, contient la description de l'entité graphique (E pour objet, T pour texte, C pour cotation, H pour hachure ...)

Ce qui donne :
EBT-CR205-CDC-E
EBT2R-SA255-EQUIP_BT-T
...
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello

*01* Principe de base important : TOUS les Noms (Dossiers, Fichiers, Calques, Blocs, Styles, etc)

n'utilisent que des Lettres, Chiffres + "_" + "-" et aucun autre caractere !

*02* SVP des Noms de fichiers "pas trop longs" et les Noms de dossiers et sous-dossiers AUSSI !

*03* Ci-joint quelques vieilles chartes graphiques Suisses que j'aime bien : https://transfert.free.fr/r1wVbo

( Meme si je ne suis d'accord que a 90-95 % avec nos amis Suisses ... )

*04* NE Jamais RIEN de dessiner (sauf temporairement) ou inserer sur le calque ZERO !

*05* NE Jamais Verrouiller ou Geler le calque ZERO !

*06* Les Fenetres (FMULT) dans les Presentations sont toujours dans le Type de Ligne "CONTINUOUS"

*07* Le forcage des Proprietes de Couleur, Type de Ligne, Epaisseur de ligne, sera "MINIMUM" voire Interdit mais c tres restrictif !

*08* Utilisation des Champs dynamiques QUE SI les Intervenants "maitrisent" !

*09* Utilisation des Blocs dynamiques QUE SI les Intervenants "maitrisent" !

*10* Utilisation du Mode Annotatif QUE SI les Intervenants "maitrisent" !

etc

Bon WE, La Sante, Bye, lecrabe

 

Autodesk Expert Elite Team

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour avoir subi des chartes graphique complétement incohérentes, a mon sens avant de se lancer dans la dénomination des calques, la première chose a faire, c'est de se poser quelques questions du type pourquoi je dois codifier quelles choses, a quoi ça va me servir, a quoi ça va servir pour la production, est-ce que j'ai des données a extraire de mes dwg, est-ce qu'elles doivent être les mêmes dans tous les dwg, est-ce qu'on utilise des routines qui ont besoin de quoi, est-ce que l'identité visuelle des documents existe, sinon avec qui on la crée...

Enfin juste réfléchir a quoi ça sert avant de tout codifier, pour éviter de codifier ce qui n'est pas utile.

Une fois que c'est fait, il peut être intéressant dans la charte d'expliquer succinctement le pourquoi de ce qui est imposé, des fois ça aide les exécutants à respecter la charte.

Bon courage.

Anciennement ZZA427 sur CADXP, je ne fais quasiment plus d'Autocad, mais je viens voir si la partie REVIT du Forum est active.

 

Un crédo que j'aime bien : Nul n'est si vieux qu'il ne puisse apprendre, nul n'est si jeune qu'il ne puisse enseigner.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

merci pour vos retours.

J'ai actualisé mon post de départ pour voir le lien entre le doc transmis aux prestas pour respecter la charte / notre base de travail sous excel / son utilisation concrète dans autocad.

@Mathieu C : merci pour tes questions qui vont m'aider à vous expliciter les problèmes et les besoins.

-pourquoi je dois codifier quelles choses => clarifier les interventions des prestats / se poser le moins de question possible dans quel calque dois-je mettre les informations

-a quoi ça va me servir : faciliter la vérification voir mettre en adéquation avec une succession de LISP pour produire un rapport de verif / produire des correctifs selon les interventions des prestas

-a quoi ça va servir pour la production = fluidifier

-est-ce que j'ai des données a extraire de mes dwg = oui = données de surface par exemple / produire des quantitatif

-est-ce qu'elles doivent être les mêmes dans tous les dwg = Je dirais que oui. Qu'implique cette question ?

-est-ce que l'identité visuelle des documents existe = oui => cartouche et logo ok = Interaction avec PDF/AI = production interne d'un autre service

 

Tu pointes du doigts un soucis que l'on a, je trouve que l'ancienne charte est trop codifié dans le sens trop complexe e tles dessinateurs ont énormément de mal.

L'objectif premier fut de clarifier pour ensuite interagir avec REVIT ou autre...

@le CRABE : merci j'avais aussi pensé à cela

Merci de verifier et supprimer à la fin ou début de votre dessin si des calques n'appartiennent pas à la charte
NE Jamais RIEN dessiner (sauf temporairement) ou inserer sur le calque ZERO et DEFPOINT !
NE Jamais Verrouiller ou Geler le calque ZERO et DEFPOINT
Utiliser les matrices de chartes => pour le Dessin DWT et DWS "CHARTECD92" et pour imprimer CTB/STB
Si il est nécessaire d'utiliser d'autres couleurs merci d'éviter celles déjà utilisées
NE jamais utiliser de transparence dans le dessin que ce soit hachures, images etc...

@JPHIL :

Le problème avec dépasser 3 niveau de codification je trouve que l'on s'y perd.

La codif, peut-elle être après ? ou doit-elle est avant dans le cas d'utilisations de LSIP etc... ?

[A]La codif qui indique la discipline, peut-elle être supprimé si on crée un groupe/filtre ? Ou est-elle nécessaire si on veut filtrer ?

[B] Je ne comprends pas son usage ?

De plus, nous fonctionnons par 1 fichier = 1 niveau, je pense que pour nous elle n'est pas très utile.

 

Je reste disponible,

 

bon début de journée,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Coucou,

Je ne répondrais que partiellement mais en effet si la dénomination des calques n'est qu'un ensemble de codification de 2-3 lettres par codes, c'est impossible pour un utilisateur de savoir dans quoi ranger où, et surtout, il faut aussi penser aux prestataires avec qui vous pouvez échanger des .dwg et qui ne connaissent rien à vos règles de codifications !! Donc il faut à minima un code (pour permettre le filtre des calques et l'organisation par ordre alphabétique) que je mettrai plutôt dans les premier caractères, pour regrouper les codes identiques ensemble, et un nom explicite pour comprendre ce que c'est supposé contenir.

S'il est nécessaire (et que tu as le temps), tu peux également rajouter une description à tes calques, pour permettre de ne pas mettre un nom explicite à rallonge mais tout de même faciliter la vie aux utilisateurs (les tiens comme les prestataires). Concernant l'utilisation des LISP, de toutes façon c'est le LISP qui doit s'adapter à votre charte, car c'est beaucoup plus simple de changer un programme que de refaire une liste de calques !!!
Le mieux étant évidemment d'éviter au maximum d'écrire des données en dur dans les programmes LISP, ou bien s'il est nécessaire de le faire, je te conseille de rentrer ces données via une variable déclarée au début de ton programme (comme chat, si un nom change, tu n'as besoin de le changer qu'une seule fois, au début du programme pour mettre à jour tout ton code, au lieu de devoir rechercher toutes les occurrences), mais c'est plus un soucis de programmation et non de chartes (je m'égare)...

Si tu veux utiliser des filtres de propriétés pour tes calques, les filtres sont uniquement basé sur de la recherche de caractères ou de propriétés spécifiques et/ou relatives. Donc tu peux évidemment crée un filtre pour chaque code, ou ensemble de codes mais il faut obligatoirement que tes calques possèdent ce code pour pouvoir être filtrés.
En revanche si tu utilises les filtres de groupe, cela fonctionne comme des dossiers donc il n'y a aucun lien avec les propriétés des calques. Donc théoriquement tu peux te passer des codes écris dans le nom des calques avec cette méthode, mais je te le déconseille car à l'instant où tu n'est plus dans un filtre de groupe, tes calques seront le foutoir ou bien si tu as des calques identiques mais pour 2 niveaux différents par exemple, le code permet de faire cette distinction plus facilement...

Bref, la dénomination des calques est un savant mélange de rigueur (codification pour trier rapidement l'utilité de chaque calque) et d'informations explicites (pour les utilisateurs lambda qui ne veulent pas apprendre par cœur les codes) sans écrire un roman de 18 tomes. Les filtres sont de ce fait un excellent moyen pour mettre de l'ordre dans les calques et faciliter la vie à l'utilisateur pour être sûr qu'il est au bon endroit.

Bisous,
Luna

  • Like 1
  • Upvote 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, drault a dit :

@JPHIL :

Le problème avec dépasser 3 niveau de codification je trouve que l'on s'y perd.

La codif, peut-elle être après ? ou doit-elle est avant dans le cas d'utilisations de LSIP etc... ?

[A]La codif qui indique la discipline, peut-elle être supprimé si on crée un groupe/filtre ? Ou est-elle nécessaire si on veut filtrer ?

[B] Je ne comprends pas son usage ?

De plus, nous fonctionnons par 1 fichier = 1 niveau, je pense que pour nous elle n'est pas très utile.

C'est normalement une codification à appliquer avec ou sans lisp.
Mais quand tu gères un bâtiment (1 fichier avec x niveaux), avec un lisp c'est moins long et moins source d'erreur que de nommer les calques un par un à la mano.

La discipline est obligatoire chez nous car sinon c'est le foutoir surtout en synthèse.

Pour le lieu géographique ça peut être : 
- le numéro du couloir (d'où CRxxx), 
- le numéro de la salle (d'où SAxxx), 
- le numéro du local (d'où LCxxx),
- ...

Le reproche qui est fait de la part des personnes qui ne travaillent pas avec 1 fichier avec x niveaux, c'est que bien souvent tu vas créer un calque juste pour un seul objet. Donc les personnes ne comprennent pas l'utilité.
Or, si tout est bien séparé (discipline, code géographique, ...) tu faits ce que tu veux dans les fenêtres de présentations.

Mais encore une fois, j'ai travaillé avec 1 fichiers avec x niveaux, donc cette organisation me convient.
C'est quand je passe sur 1 fichier avec 1 niveau que ça me perturbe 😋

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Luna: Merci et tu touches au cœur de la réflexion.

-Je suis assez ok sur code+nom explicite mais l'ensemble devrait être court

-LISP : je capte l'idée

 

Par contre, quand tu parle de code selon les niveaux, c'est parce que tu boss avec 1 fichier = x niveaux ? / 0 xref ?

pour le nommage, je te rejoins sur le fait que c'est vraiment une recette, de l'alchimie même !

 

@JPhil

-LISP/ 1fichgier= X niveau : je pense comprendre ce que tu veux dire mais comme je ne lisp pas, je pense êtr elimié.

Je me mets déjà au VBA...

-Code zone géographie => ca veut dire que tu as des listes de calques énorme, non ?

-Je comprends mieux effectivement avec l'impact/relation avec espace objet. Effectivement, moi/nous qui travaillons 1 fichier = 1 niveau, ça peut nous parait difficile à adopter.

Aurais-tu un exemple soit image, soit video soit texte, si tu as le temps, pour expliciter cette méthodo ?

 

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En étant côté système le fichier génie civil existe déjà.
Donc je le prends et m'adapte pour créer mes calques avec une routine lisp.

Exemple :
Si TOP3R-CR205-_-W existe je vais créer les calques de ma discipline :
- EBT3R-CR205-LUM-E
- EBT3R-CR205-LUM-T
- EBT3R-CR205-ARM_COF-E
- EBT3R-CR205-ARM_COF-T
- EBT3R-CR205-CDC-E
- EBT3R-CR205-CDC-T
- ...

En fait dans le calque TOP3R-CR205-_-W, je vérifie la discipline "TOP" et la description de l'entité "W", si OK, je récupère le niveau "3R" et le lieu géographique "CR205".
Et puis comme on est en lisp j'en profite pour mettre une couleur et un type de ligne à chaque calque.

Ca veut dire que si le calque TOP3R-CR206-_-W n'existe pas je n'aurais jamais ces calques là :
- EBT3R-CR206-LUM-E
- EBT3R-CR206-LUM-T
- EBT3R-CR206-ARM_COF-E
- EBT3R-CR206-ARM_COF-T
- EBT3R-CR206-CDC-E
- EBT3R-CR206-CDC-T

Donc j'ai fait en sorte que le programme s'adapte à chaque situation, si le calque existe tu crées les calques de ta discipline, si le calque n'existe pas tu ne crées rien et tu passes au suivant.

Donc oui, il y a plusieurs centaines de calques à gérer pour une seule discipline.
Mais quand c'est le programme qui crée tous les calques c'est moins pénible que de les créer un à un.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, JPhil a dit :

Donc oui, il y a plusieurs centaines de calques à gérer pour une seule discipline.

 

Mais quand c'est le programme qui crée tous les calques c'est moins pénible que de les créer un à un.

C'est pour faciliter la gestion au niveau des présentations ?

Avoir beaucoup de calques pour une seule discipline, ça me parait énorme.

Effectivement, si tout passe par LISP, c'est intéressant.

 

A toute fin utile, si tu peux revenir sur la question du code pour le lieu géographique, son utilité, ça m'aiderait à comprendre.

C'est un code à la pièce ? à l'espace ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le lieu géographique est forcément composé de 5 caractères.
Les deux premiers caractères concernent le type : LC pour local, CR pour couloir, SA pour salle ...
Les trois derniers caractères concernent le numéro unique par type.

Chaque local a un numéro unique, chaque couloir a un numéro unique ...
Mais un couloir peut être sur plusieurs niveaux : 2R-CR205, 3R-CR205, 4R-CR205 ...
C'est plutôt pratique quand tu as un couloir(/escalier) en colimaçon par exemple.

Donc c'est lié à la fois à la pièce mais aussi à l'espace.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
 Partager

×
×
  • Créer...

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer. Politique de confidentialité